1

Le modele OSI

Le modèle OSI (open system interconnection) est une description standard pour les communications en couches et la conception de protocoles de réseaux informatiques. Il a été introduit par l’ISO (Organisation internationale de normalisation) en 1984. OSI divise la télécommunication en sept couches. Les couches sont en deux groupes. Les quatre couches supérieures sont utilisées chaque fois qu’un message passe de ou vers un utilisateur. Les trois couches inférieures (jusqu’à la couche réseau) sont utilisées lorsqu’un message passe à travers l’ordinateur hôte. Les messages destinés à cet ordinateur passent aux couches supérieures. Les messages destinés à un autre hôte ne sont pas transmis aux couches supérieures mais transmis à un autre hôte.

Les Sept couches:

7 Application
Cette couche prend en charge les processus d’application et d’utilisateur final. Les partenaires de communication sont identifiés, la qualité du service est identifiée, l’authentification de l’utilisateur et la confidentialité sont prises en compte, et toutes les contraintes sur la syntaxe des données sont identifiées. Tout à cette couche est spécifique à l’application. Cette couche fournit des services d’application pour les transferts de fichiers, le courrier électronique et d’autres services de logiciels réseau. Telnet et FTP sont des applications qui existent entièrement au niveau de l’application. Les architectures d’application hiérarchisées font partie de cette couche.

6 Présentation
Cette couche fournit une indépendance vis-à-vis des différences dans la représentation des données (par exemple, le chiffrement) en traduisant de l’application vers le format réseau, et vice versa. La couche de présentation fonctionne pour transformer les données dans une forme que la couche d’application puisse accepter. Cette couche formate et chiffre les données à envoyer sur un réseau, libérant des problèmes de compatibilité. On l’appelle parfois la couche de syntaxe.

5 Session
Cette couche établit, gère et termine les connexions entre les applications. La couche session met en place, coordonne et termine les conversations, les échanges et les dialogues entre les applications à chaque extrémité. Elle traite de la coordination des sessions et des connexions.

4 Transport
Cette couche assure un transfert transparent des données entre les systèmes ou hôtes, et est responsable de la récupération des erreurs de bout en bout et du contrôle de flux. Elle assure un transfert de données complet.

3 Réseau
Cette couche fournit des technologies de commutation et de routage, créant des chemins logiques, appelés circuits virtuels, pour transmettre des données d’un nœud à un autre. Le routage et le transfert sont des fonctions de cette couche, ainsi que l’adressage, l’interconnexion de réseaux, la gestion des erreurs, le contrôle d’encombrement et le séquencement des paquets.

2 Liaison
Au niveau de cette couche, les paquets de données sont codés et décodés en bits. Il fournit la connaissance et la gestion du protocole de transmission et gère les erreurs dans la couche physique, le contrôle de flux et la synchronisation de trame. La couche de liaison de données est divisée en deux sous-couches: la couche MAC (Media Access Control) et la couche LLC (Logical Link Control). La sous-couche MAC contrôle comment un ordinateur du réseau accède aux données et à l’autorisation de les transmettre. La couche LLC contrôle la synchronisation des trames, le contrôle de flux et la vérification des erreurs.

1 Physique
Cette couche achemine le flux de bits – impulsion électrique, lumière ou signal radio – à travers le réseau au niveau électrique et mécanique. Il fournit le matériel pour la transmission de données et la transmission de données. Fast Ethernet, RS232 et ATM sont des protocoles avec des couches physiques.

Please like us: